Un regard européen sur la question catalane

Le processus d’indépendance catalan, observé depuis les consulats à Barcelone à ses débuts, est devenu un dossier de plus en plus volumineux, suivi de près par les institutions et l’ensemble des chancelleries européennes. Il a été internationalisé et transformé en affaire européenne, comme en témoigne l’augmentation du temps et de l’espace qui lui sont consacrés dans les différents médias. En fait, la Catalogne s’est toujours tournée vers le nord, vers l’Europe. Mais il est souvent difficile pour un Français de comprendre culturellement et socialement comment on en est arrivé à la situation catalane actuelle. Outre le voisinage immédiat et les conséquences pouvant découler d’une éventuelle indépendance, la France observe avec méfiance, voire crainte le processus. De nombreuses questions et doutes viennent à l’esprit des Français et aux Européens en général, auxquels le récit médiatisé arrive généralement de Madrid.

Le choix de l’indépendance en Catalogne. Regards croisés d’acteurs et d’experts propose une perspective internationale qui donne les clés pour comprendre, d’un point de vue surtout français et européen, le mouvement social et politique à caractère bottom-up qui a émergé en Catalogne depuis ces dernières années. L’ouvrage s’organise sous forme d’entretiens, d’une part avec les principaux acteurs du processus politique catalan et d’autre part avec d’éminents experts dans divers domaines français et européens. La parole est ainsi cédée aux voix autorisées qui contribuent à un débat objectif sur un conflit qui a dépassé les frontières de la Catalogne et qui est devenu une affaire européenne. Le format permet au lecteur de lire les interviews successivement, suivant l’évolution chronologique, ou encore de les lire en sautant de l’une à l’autre en fonction des intérêts de chacun.

Le livre a été adapté pour le public francophone: le suisse, le belge et le québecois connaissent bien le cadre politique et territorial des États décentralisés ou fédéraux mais le français est plus éloigné et a une culture politique différente. Bien évidemment chaque public est confronté aux informations provenant de l’étranger par rapport à son propre contexte politique et culturel et ce, à travers le filtre de son propre degré d’ouverture et de sa capacité à assumer d’autres réalités. Les experts sélectionnés dans cet ouvrage pour faciliter la compréhension d’une réalité tout à fait différente proviennent la plupart de pays francophones, non seulement de France, mais également de Suisse et du Québec. Ils appartiennent à la fois au monde académique et au monde social, de Sciences Po de Paris ou le Global Studies Institute de l’Université de Genève à l’Option Nationale du Québec en tant que mouvement de la société civile, un équivalent en tant que référence culturelle pour tout francophone.

Publicités